histoiredevoyage

Conseils pratiques pour un voyage au Maroc

On voyage au Maroc depuis un mois. Ce n’est pas un pays compliqué à voyager mais avant d’arriver ici, on avait assez peur et les premiers jours on s’est sentie un peu perdue – cela était plus dû au fait qu’on était influencée par les paroles de certaines personnes plutôt que par la situation réelle qu’on vivait – donc on a pensé qu’il pourrait être utile d’écrire un article très pratique fournissant quelques informations à avoir avant de partir pour cette destination afin de rendre plus facile et détendue l’organisation du voyage.

Pas besoin de demander un quelconque type de visa

Pour se rendre au Maroc pour une période ne dépassant pas 90 jours, les citoyens européens n’ont pas besoin de demander un quelconque type de visa. La seule chose nécessaire est un passeport d’une validité d’au moins six mois. Au moment de l’entrée au Maroc est placé le tampon habituel sur le passeport, mais si vous ne le trouvez pas, pas de panique, il se trouve simplement sur la dernière page du livret, selon la tradition de lecture et d’écriture de l’arabe, qui procède de droite à gauche. Dans le cachet figure également un numéro qui tient lieu de visa d’entrée et que vous devrez inscrire sur la carte d’enregistrement des hôtels où vous séjournerez.

Les soins de santé ne sont évidemment pas couverts par l’européenne, il est donc recommandé d’avoir une assurance voyage : même si dans le pays vous ne courez pas le risque d’attraper des maladies particulières non présentes en Europe, il peut quand même arriver, comme chez vous, d’avoir besoin d’un hôpital. N’oubliez pas de ne pas boire l’eau du robinet mais uniquement de l’eau en bouteille.

L’ambassade de France est présente à Rabat. Lorsqu’on voyage, on a toujours sur moi les numéros de téléphone des ambassades, afin de pouvoir les contacter rapidement en cas de besoin, ainsi que ceux de la police et de la Croix-Rouge (au Maroc, le Croissant-Rouge).

Voyager au Maroc n’est cependant pas du tout dangereux, même pour une femme seule.

Les seuls désagréments que vous rencontrerez sont les attentions continues de nombreux hommes, mais vous pouvez les interrompre en disant clairement qu’ils ne sont pas les bienvenus, ou celles des « guides », c’est-à-dire des personnes qui proposent de vous accompagner dans la ville mais s’attendent à être payées pour cela (il est bon de clarifier votre position dès le début). Ces attitudes sont très courantes dans les lieux les plus touristiques, personnellement on les a trouvées épuisantes mais, on le répète, on ne s’est jamais sentie en danger. Si vous sortez des zones à forte densité touristique, vous trouverez une autre réalité plus reposante et des gens toujours très accueillants.

Comme pour chaque voyage, on suggère de respecter le « code » local et de s’habiller en fonction du lieu : il n’est pas absolument nécessaire de se voiler mais, à moins d’être dans des endroits très touristiques, il est respectueux de ne pas trop découvrir le corps (shorts courts, débardeurs, etc.).

Le Maroc est un pays musulman.

Soyez donc respectueux de la religion – comme dans tout autre pays – et n’oubliez pas que les touristes ne sont pas autorisés à entrer dans les mosquées.

L’homosexualité étant illégale au Maroc, il est préférable d’éviter les attitudes qui la déclarent publiquement. Il y a quelques semaines à peine, un couple de touristes homosexuels à Marrakech a reçu une lourde amende et, Dieu merci, n’a pas été mis en prison, mais vous pouvez aussi courir ce risque.

L’heure d’été marocaine est en retard d’une heure sur l’heure d’été française.

La monnaie locale est le dirham qui ne peut être ni importé ni exporté. La seule façon de changer de l’argent est donc de le faire à l’intérieur du pays. On suggère de retirer de l’argent directement aux distributeurs automatiques (répandus dans toutes les villes mais pas dans les villages) car ils offrent un taux de change plus favorable que le change. Parfois, dans les plus grands magasins, il est possible de payer directement avec la carte, mais beaucoup d’entre eux ajoutent une surcharge de 5%. On suggère donc d’avoir toujours de l’argent liquide sur soi et aussi de la petite taille pour éviter, par exemple, que les chauffeurs de taxi prétendent ne pas avoir de monnaie…

Il est facile de trouver un hébergement dans des hôtels de toutes catégories économiques mais, en haute saison, il est bon de réserver un peu à l’avance. Airbnb et Couchsurfing sont également populaires dans les villes. Vous pouvez également trouver facilement des campings équipés et, en général, le camping libre est légal.

Le réseau de transport est bon : le train relie de nombreuses villes avec un très bon service (il n’est pas absolument vrai que voyager en seconde classe est inconfortable, le standard est également meilleur que celui de France) et sont diffusés de nombreux bus locaux ou pour les touristes. Les prix sont moins élevés que les tarifs français, mais pas si bas, surtout pour les longues distances. À l’intérieur des villes ou pour de courts trajets, vous pouvez prendre des petits taxis (après avoir négocié le prix ou demandé à mettre le compteur en marche) ou des taxis collectifs, qui sont très bon marché mais ne partent que lorsqu’ils sont pleins. Si vous ne voyagez pas seul, il est très pratique et pas du tout coûteux de louer une voiture.

Un autre bon moyen de se déplacer est l’auto-stop, qu’on a fait en compagnie d’un ami et qui s’est avéré être une expérience absolument formidable ici aussi.

La connexion wi-fi est répandue dans presque tous les hôtels, qui la proposent gratuitement, mais elle peut parfois être instable ou pas assez puissante pour supporter les appels Skype, par exemple. Dans les villes, vous trouverez des points d’accès à Internet ainsi que de nombreux bars et restaurants équipés du wi-fi gratuit.

Les prises sont les mêmes que celles utilisées en France, il n’est donc pas nécessaire d’utiliser un quelconque adaptateur.

L’administration de boissons alcoolisées n’est pas du tout répandue au Maroc car la prise d’alcool est interdite aux musulmans mais dans les endroits les plus touristiques il est possible d’en trouver dans quelques bars ou dans de rares magasins d’alcool.

On espère que ces quelques informations pourront être utiles pour la préparation du voyage et surtout servir à vous rassurer sur la sécurité locale.

Joyeux Maroc !

Quitter la version mobile